Nicolas Verkant débute son parcours professionnel grâce à l'Hydrocontest
13 avril 2016

Nicolas Verkant débute son parcours professionnel grâce à l'Hydrocontest

Nicolas Verkant, participant de l’édition 2015 de l’Hydrocontest, nous explique sa mission au sein d’Hydros, en collaboration avec ABB.

Pensé comme un véritable laboratoire international de l’innovation, l’Hydrocontest a également pour vocation de s’associer avec les acteurs de la profession et d’élaborer conjointement des « Challenges Industriels ».

Il s’agit d’une nouvelle initiative de la Fondation Hydros à laquelle ABB a souhaité prendre part en offrant aux participants l’opportunité d’effectuer une mission sur l’optimisation hydrodynamique de son Azipod®, systèmes de propulsion pour navires de types porte-conteneurs, ferries ou pétroliers, développé par l’entreprise dans une optique d’amélioration de l’efficience énergétique. 

 NewsNicoABB2

 

Nicolas a été sélectionné pour reprendre cette mission. Il travaille actuellement au sein d’Hydros Innovation pour compléter sa tache.

 

5 questions à Nicolas Verkant :

 

-       Quelles étaient les motivations qui t'ont poussé à participer à l’HydroContest 2015 ?

Avant toute chose, il s’agissait d’une opportunité incroyable pour mettre en application les sujets sur lesquels j’étudiais à l’université, c’est-à-dire un projet extrascolaire passionnant et potentiellement très enrichissant. D’autre part j’ai rejoint à Southampton une équipe extrêmement motivée, composée d’étudiants provenant de 5 pays différents ce qui apportait une grande diversité d’opinions. L’environnement était assez stimulant de par les ressources que nous avions à disposition (machines, chantier naval d’un sponsor, mais aussi professeurs et chercheurs …)

 

-       En quoi consistait le Challenge ABB ?

ABB était partenaire de l’HydroContest 2015 et a proposé, à des équipes dont le travail avait retenu son attention, un projet industriel en partenariat avec Hydros Innovation. Il s’agit d’une mission R&D de 6 mois au sein du bureau d’étude Hydros Innovation, et le but de celle-ci est d’optimiser la forme d’une unité de propulsion (utilisée sur des navires de transport de passager et/ou marchandises) afin d’en réduire la consommation d’énergie.

 

-       Quel élément a été déterminant lors de ton recrutement pour ce projet?

La grande détermination de toute l’équipe de Southampton a été le premier atout pour cette sélection. Notre performance à l’HydroContest 2015 n’a certes pas été la meilleure, mais le bateau a su montrer un gros potentiel s’il avait pu être fiabilisé à temps. D’autre part la renommée de l’université de Southampton dans le domaine naval est à mon avis gage d’une formation de très bonne qualité.

 

-       Quelles sont les missions que tu réalises pour ce projet aujourd'hui ?

Pour la réalisation de ce projet, je fais de la CFD (Computational Fluid Dynamic), c’est-à-dire des simulations d’écoulement d’eau autour d’un navire lorsqu’il est en fonctionnement (i.e. lorsqu’il avance et que l’hélice tourne).  Je change ensuite la forme du pod de propulsion et recommence la simulation sur l’ordinateur afin d’en améliorer le rendement et donc faire des économies sur la consommation d’énergie liée à la propulsion du navire.

ABBAzipodXO

 

-      D’éventuels conseils/remarque pour les participants de l’HydroContest 2016?

Je pense que l’HydroContest est une incroyable aventure, notamment par l’esprit qui y règne (partage des connaissances, entre aide, bonne ambiance, …), et c’est la raison pour laquelle j’encourage quiconque à s’y investir autant que possible. Participer à ce concours peut également être l’occasion de se créer des opportunités professionnelles. Bon courage pour cette nouvelle édition, donnez tout car ça vaut le coup !